en français in English

Regard conscient sur…

> l’actualité
>
l’éducation
> la violence
>
la guerre
>
l’histoire
>
la psychologie
>
la psychanalyse
> l’école
>
la maladie
>
la politique
>
le terrorisme
>
la science
>
la naissance
>
les abus sexuels
>
les religions
>
l’économie
> le cinéma

> Aide pour
> télécharger

> Rechercher

> Archives des
> Newsletters

> Psychohistory
> News Archives

> Copyrights 



Regard conscient est un projet de recherche auquel nous donnons pour objectif de mettre en évidence les liens existant entre les souffrances refoulées – particulièrement celles de la prime enfance – et leurs mises en actes sur les différentes scènes de la vie.

Nous partons du constat que l’être adulte reste profondément imprégné d’un vécu émotionnel non résolu et donc prisonnier de schémas de comportement hérités du passé. Dans notre conception, la compulsion qui nous pousse à recréer des situations douloureuses est une invitation à revisiter ces souffrances consciemment, afin de nous en libérer.

Vous trouverez ici des textes émanant de plusieurs auteurs, qui mettent au jour ces mécanismes de rejouement à l’œuvre dans divers domaines. Nous voudrions qu’ils vous invitent à poursuivre l’exploration de votre propre histoire personnelle et familiale. C’est pourquoi, sur le site de Regard conscient, vous trouverez également des témoignages et des outils permettant à chacun de progresser dans la compréhension des dynamiques inconscientes qui l’agissent.

Sylvie Vermeulen
Marc-André Cotton

N. B.: L’équipe de Regard conscient réunit des personnes désireuses de mettre au jour leur propre histoire personnelle et familiale, ainsi que leur dynamique au sein de la communauté humaine. Ce qui implique d’être libre de toute dépendance à l’égard d’un groupement religieux, politique ou philosophique.





Visites sur cette page depuis janvier 2002

compteur

Dernière mise à jour 02/2017

 

Nouveautés

Brexit et violences éducatives, un lien ignoré
En Grande-Bretagne, une fracture entre « valeurs » a opposé les pro- et les anti-européens, d’après une analyse psycho-démographique effectuée dans le cadre du vote sur l’Europe. Pressés par une anxiété grandissante, les Britanniques ont basculé vers la rupture, illustrant l’impact ignoré des traumatismes de l’enfance sur leur perception de la situation du pays.
(02/2017)
Les Droits de l’enfant expliqués aux jeunes migrants
Un enseignant présente à ses élèves migrants quelques informations sur les Droits de l’enfant. Leurs réactions sont bienveillantes, mais en abordant la question de l’éducation et des châtiments corporels, ils expriment des réticences, voire des résistances à mettre en cause l’éducation qu’ils ont reçue.
(11/2016)
Comment l’enfance d’un chef d’État influence-t-elle sa présidence ?
Le mensonge et l’abandon ont marqué l’héritage multiculturel de Barack Obama. En dépit d’un humanisme séduisant, il n’a pas pu répondre aux attentes de ceux de ses concitoyens qui l’avaient élu. Retour sur l’origine possible de quelques unes de ses remises en scène les plus manifestes.
(11/2016)
S’ouvrir à l’analyse transgénérationnelle ou comment sortir des rôles que nos parents nous ont assignés
Conférence de Marc-André Cotton à l’université d’été de PEPS, Chaponost, le 31 juillet 2016.
(09/2016)
Pourquoi certains députés veulent interdire l’école à la maison
Marqués par un mode de parentalité autoritaire, des élus de droite n’acceptent pas la relative autonomie dont bénéficie les enfants scolarisés dans la famille. Ils projettent sur l’exercice de cette liberté un endoctrinement qu’ils ont eux-mêmes subi. Et dévoilent au passage que l’École républicaine a d’abord pour fonction de reproduire les rôles sociaux.
(
07/2016)
Le mythe d’Œdipe : culpabiliser l’enfant ou reconnaître le poids de l’histoire familiale ?
De Sigmund Freud à Thierry Gaillard, en passant par Marie Balmary, les interprétations du mythe d’Œdipe montrent que nous progressons dans la compréhension des transmissions générationnelles. Un long chemin vers la reconnaissance de la conscience de chaque enfant, porteur d’une biographie à la fois personnelle et familiale.
(
05/2016)
L’autre Œdipe : vers une intégration de nos héritages transgénérationnels
Thierry Gaillard est l’auteur d’une nouvelle thèse sur le mythe d’Œdipe dans laquelle ce dernier n’est plus réduit à son interprétation freudienne. En se risquant derrière les apparences, il révèle un sujet aux prises avec les aliénations de ses ancêtres et nous invite à comprendre de quelle manière s’en libérer. Il a bien voulu répondre à nos questions.
(05/2016)
Réflexion sur les méthodes en psychothérapie : de la solution à la résolution
Pour retrouver notre équilibre physique, nous devons reconnaître que la santé est la condition naturelle du corps humain. Il en va de même pour l’esprit : croire que « le Mal » – ou même « l’imperfection » – en est le fondement, nous empêche de vivre spontanément notre conscience.
(
03/2016)
Être né(e) par césarienne : quelles conséquences psychologiques ?
Grâce aux travaux d’une discipline encore méconnue, l’impact d’une naissance par césarienne sur le développement de l’enfant est aujourd’hui mieux compris. La psychologie prénatale et périnatale peut aider les parents à progresser vers une meilleure intégration de ce vécu difficile. Elle parle aussi aux adultes qui s’interrogent sur l’empreinte d’un tel traumatisme dans leur vie quotidienne.
(
03/2016)
L’accumulation de richesses montre combien nous avons manqué de l’essentiel
Dans un monde où les inégalités vont croissant et la spéculation aussi, il est urgent de s’interroger sur l’origine de la cupidité. S’agit-il vraiment d’un penchant naturel propre à l’homme ou faut-il y voir le signe de frustrations profondes vécues dans la petite enfance ? Une lecture attentive de la biographie de Warren Buffett, dont la fortune s’élève à 73,1 milliards de dollars, plaide pour la seconde hypothèse.
(
01/2016)
Déchéance de nationalité : de quel malaise souffre la France?
La vague de terreur suscitée par les attentats de 2015 met le gouvernement face à l’urgence de rétablir la cohésion sociale. Sous l’effet de la « sidération », une majorité de Français soutient la réforme constitutionnelle visant à instaurer la déchéance de nationalité pour les crimes terroristes. Mais c’est la division de la société française qu’il faut interroger.
(
01/2016)
Terrorisme : quand la peur nous étreint
Les actes terroristes ravivent en nous des anxiétés issues de notre enfance. Il nous appartient de les accueillir en conscience pour ne pas cautionner des dérives commises « en notre nom » sous couvert de sécurité nationale.
(
12/2015)
Attentats de Paris : au coeur du traumatisme
Ce que nous ont montré ces jeunes Français d’origine arabe, c’est l’horreur du déni fait à leur conscience depuis leur conception même. Un regard, non pas fou, mais vidé de toute sensibilité humaine par des siècles de répression subie à travers les générations.
(
11/2015)
Dr Ludwig Janus : l’expérience périnatale et le devenir de l’adulte
Il n’est pas rare que des souvenirs précoces émergent à la faveur des circonstances de l’existence et nous surprennent par leur intensité. Nous confronter alors aux sensations de dépendance et d’impuissance que nous avons vécues bébés n’est guère chose aisée. Le Dr Ludwig Janus, éminent spécialiste de la psychologie périnatale, a bien voulu répondre à nos questions.
(
10/2015)
En Grèce : crise de la dette et souffrances périnatales
Alors que ce pays vient d’accepter un troisième plan de sauvetage de son économie, des éléments empiriques suggèrent que les Grecs et leurs partenaires européens remettent en scène un douloureux processus de naissance. La psychologie périnatale et le concept psychohistorique de « contraction du temps » apportent un éclairage inédit sur la crise de la dette grecque.
(10/2015)
De la violence « éducative » à une parentalité consciente
Conférence de Marc-André Cotton à la Foire éco-bio d’Alsace, Colmar, le 16 mai 2015.
(08/2015)
Du sacrifice de soi au sacrifice de l’autre dans la politique de la famille Bush
La biographie du quarante-troisième président des États-Unis, George Walker Bush, illustre ici les mécanismes par lesquels les adultes inculquent aux enfants des « valeurs » issues de leur propre adaptation à la violence éducative et les enferment dans la reproduction de schémas de comportement douloureux. Une analyse indispensable à l’heure où un troisième Bush se présente comme un candidat républicain potentiel à l’élection présidentielle de 2016.
(07/2015)
Economie familiale : vous avez dit « performance » ?
Souvent à notre insu, nous transmettons à nos enfants des schémas de comportement qui conditionnent leur dépendance aux principes de l’économie marchande : compétition, quête de la réussite, consommation. L’écoute de leurs besoins émotionnels et affectifs peut leur permettre de prendre un recul salvateur.
(
07/2015)
Quand l’ombre de la Seconde Guerre plane sur l’Europe
Dans le conflit ukrainien toujours en cours, la transmission générationnelle de souffrances familiales non résolues est la cause de mises en scène parfois tragiques laissant penser que l’Histoire se répète. La compréhension de ses mécanismes permet d’envisager une autre issue et montre l’importance d’un travail de conscience.
(
07/2015)
Pourquoi les riches tiennent-ils tant à leurs richesses?
Un regard psychohistorique sur la cupidité
Conférence de Marc-André Cotton au Salon Primevère de l’écologie, Lyon, le 21 février 2015.
(04/2015)
« Choc des civilisations » ou séquelles d’un rapport destructeur à l’enfant?
Les récentes tueries de Paris et de Copenhague montrent que les conséquences délétères de la maltraitance doivent être mieux prises en compte dans nos sociétés multiculturelles et faire l’objet de mesures préventives auprès de toutes les communautés concernées.
(04/2015)
Défendre le droit à la psychothérapie : un combat très actuel
En France, la psychothérapie est en crise et le point de vue de la psychohistoire intéresse les praticiens. Une bonne raison de faire connaître notre champ de recherche aux thérapeutes.
(01/2015)
Dynamiques collectives et problématiques individuelles
Retranscription de l’atelier de psychohistoire présenté au congrès « Identité et appartenance » de la FF2P, le 29 novembre 2014.
(01/2015)
Entre Alice Miller et son fils Martin, une relation dramatique
Le témoignage du fils d’Alice Miller éclaire les zones d’ombre de la biographie de l’illustre psychothérapeute. Sans toujours rendre justice à la portée de son héritage.
(
01/2015)
La tentation autoritaire, une réponse forgée dès l’enfance
La poussée de l’extrême droite en Europe se comprend en relisant les études d’Adorno, un philosophe de l’École de Francfort ayant fui le fascisme avant la Seconde guerre mondiale. Il démontra avec rigueur que l’absence de dialogue entre parents et enfants contribue à la formation de la personnalité autoritaire et au succès des idéologies populistes.
(12/2014)
Au Nom du Père, présentation du livre au CEC André-Chavanne
Dans ce moment d’échange avec mes collègues du CEC André-Chavanne, je parle de la genèse de mon livre consacré aux conséquences collectives des violences faites aux enfants : Au Nom du Père, les années Bush et l’héritage de la violence éducative.
(09/2014)
Mais pourquoi vouloir changer le comportement des enfants?
Les sciences du comportement ont popularisé des concepts aberrants comme le « déconditionnement » ou le « renforcement positif » à visée pédagogique ou thérapeutique. Elles sont fondées sur un déni de la sensibilité de l’enfant et témoignent en premier lieu des traumatismes « éducatifs » vécus par leurs inventeurs. Synopsis d’une mise en scène planétaire.
(
07/2014)
Les répercussions des violences familiales sur la société
Retranscription de la conférence donnée à l’Université d’été de Peps, le magazine de la parentalité positive, le 13 juillet 2014.
(07/2014)
Violences éducatives et champ social
La répétition de situations victimisantes est l’une des causes majeures des violences perpétrées sur autrui. Plus particulièrement, les traumatismes « éducatifs » sont reproduits compulsivement et rendent leurs victimes vulnérables aux manipulations du pouvoir.
(
07/2014)
De la violence éducative aux violences collectives
Conférence de Marc-André Cotton au Salon Primevère de l’écologie, Lyon, mars 2014.
(06/2014)
Mouvements sociaux : le manque de maternage envahit le champ politique!
Une société qui prône la séparation de la mère et de l’enfant s’expose à de funestes conséquences. La fronde antifiscale qui gronde en France est là pour rappeler que le système de protection sociale n’a pas pour vocation de compenser une insécurité relationnelle vécue dans la prime enfance.
(04/2014)
Des droits de l’enfant à la reconnaissance de sa conscience
Le Mouvement pour une reconnaissance des droits de l’enfant à largement contribué à l’amélioration des conditions d’existence des plus jeunes, partout dans le monde. Aujourd’hui cependant, nous devons reconnaître à l’enfant sa dimension d’être conscient, plus proche de sa nature que ne le sont les adultes.
(
01/2014)

>

Haut de page

 

Archives (extraits) 

Idées reçues sur la dépression
Le discours psychologique dominant rend les adultes dépressifs responsables de leur état, alors que ce dernier est le résultat de leur éducation. Pour comprendre la dépression, il est nécessaire de reconnaître dans nos vies l’expression d’un processus de réalisation inhérent à notre nature consciente.
(
09/2013)
En quête de sens : à quoi donc jouent nos enfants?
Certains de leurs jeux nous ravissent, d’autres nous déconcertent. Mais toutes les activités des enfants ont un sens qui nous renvoie à notre désir – ou non – de le découvrir. Avec une spontanéité qui est la manifestation de leur conscience, ils questionnent le comportement de leurs parents et témoignent des rôles dans lesquels s’enferment les adultes.
(07/2013)
S’intégrer… ou se réaliser ? Comment se libérer du poids de l’histoire familiale
Ce qui nous préoccupe le plus est le besoin irrépressible de comprendre ce que nous vivons. Pour nous libérer du poids du passé, nous avons besoin d’un positionnement clair face à ce que nous avons subi. Notre réactivité face aux circonstances du présent doit donc être considérée avec tout le sérieux nécessaire à une prise de conscience.
(
01/2013)
Mémoire familiale : mais pourquoi nos enfants ont-ils besoin de savoir?
Un programme inhabituel diffusé par France 2 entrouvre la porte de nos mémoires familiales. L’occasion de se pencher sur l’origine de notre inaltérable soif de vérité.
(10/2012)
Le lien meurtri de l’attachement
L’enfant vit dans une continuité de conscience. C’est la perte de l’attachement qui l’en sépare durablement et l’enferme peu à peu dans la névrose.
(
11/2011)
Succès du colloque « Amour et châtiments » à Paris
De nombreux spécialistes de l’enfance, réunis par la FF2P à l’occasion de son colloque annuel, confirment l’importance des travaux d’Alice Miller dans la compréhension des origines de la violence humaine.
(
11/2010)
En Suisse : une éducation au consensus
Le « consensus helvétique » est la conséquence politique de sévères exigences éducatives infligées à la conscience spontanée de l’enfant. Les souffrances relationnelles qui en découlent sont à l’origine d’un mal-être social récurrent. Dans la vie politique du pays, ce dernier se traduit notamment par la recrudescence d’un courant nationaliste et xénophobe.
(
03/2008)
Accompagner un homme
Au vu des résistances que les hommes opposent aux mises en cause des femmes, ces dernières doivent réaliser précisément ce qui se passe dans leur relation à eux.
(
01/2007)
Conscience et petite enfance
Humiliées dans leur dimension de mères, les femmes ne réalisent pas le leurre que constitue un comportement maternel séparatiste promu par toutes les politiques de la petite enfance.
(
12/2006)
L’autorité en question
Toujours terrorisés à l’idée de mettre en cause l’autorité de leurs pères, les hommes reprochent aux femmes les conséquences de leurs propres actes et font d’elles leurs boucs émissaires quotidiens.
(11/2006
La césarienne : un déni de maternité
La chirurgie obstétricale résulte de mises en scène collectives dont les origines remontent à l’Inquisition. Elle est une conséquence des rapports établis depuis des siècles par les hommes au détriment des femmes et des enfants.
(10/2006)
L’enjeu du sens à l’école
Aujourd’hui, l’école peut devenir un enjeu pour l’humanité pourvu qu’elle réalise ses projections sur la nature de l’homme. Ceci lui permettrait de reconnaître les enfants comme étant des êtres conscients.
(
09/2005)
Vie de couple : conscience et jeux relationnels
Dans la relation amoureuse, les partenaires rejouent leur vécu affectif non résolu. Mais la terreur de mettre en cause les rôles dans lesquels les ont enfermés leurs parents les empêche d’accueillir la joie d’être ensemble en conscience.
(
06/2005)
La dépression ou l’art de se leurrer
La dépression est la conséquence de l’évitement de toutes les émotions reliées aux blessures de l’enfance. Dans une société qui fonctionne sur le déni de ces souffrances et se tient toujours du côté des parents, il est rare de trouver une personne éclairée pour confirmer l’importance de ce vécu précoce.
(
05/2005)
Humiliations bourgeoises
Le sadisme rituel que l’élite victorienne imposait à ses enfants fut un modèle pour la petite bourgeoisie anglaise et l’origine de perversions caractéristiques, méconnues dans les classes populaires.
(
04/2005)
Un chœur de refoulement
Le succès récent de plusieurs films mettant en scène la violence éducative témoigne d’une compulsion de répétition qui favorise un retour à l’autoritarisme éducatif.
(
01/2005)
La psychanalyse au service de la domination patriarcale
En organisant sa théorie sexuelle, Freud refoule la terreur relationnelle suscitée par son père. Les projections qu’il fait sur la nature féminine, loin de libérer les hommes, les éloignent de leur capacité à jouir de la vie.
(
07/2004)
Traumatisme de la circoncision
Les mutilations sexuelles infligées aux enfants, le plus souvent justifiées par des considérations religieuses, altèrent leur faculté naturelle à se positionner face aux parents. L’ordre patriarcal qui les impose se garde ainsi de toute remise en cause.
(05/2004)

Les pièges de la « résilience »
Certains concepts font tout particulièrement obstacle à la résolution de nos souffrances. C’est le cas de la « résilience » qui prône l’adaptation sociale au détriment de notre besoin légitime de vérité.
(02/2004)

Le corps et la morale
L’apparition de maladies graves est plus fréquente chez les personnes ayant été maltraitées pendant leur enfance. Pour retrouver l’intégrité de sa santé, l’adulte doit se libérer de l’attachement qu’il éprouve à l’égard de ses parents abusifs.
(01/2004)
Punir au nom d’Œdipe
En vulgarisant le complexe d’Œdipe, la psychanalyse a contribué à justifier la violence éducative exercée sur l’enfant et à le priver notamment d’une relation nourrissante avec sa mère.
(10/2003)
Le sort funeste de J6M
Certains décideurs économiques remplissent une fonction bien précise dans les dynamiques inconscientes des nations. La trajectoire fulgurante de Jean-Marie Messier, ex-PDG de Vivendi Universal, en fournit un exemple.
(09/2003)

Lewis Carroll, un pédophile victorien
L’idéalisation de l’enfance va de pair avec la maltraitance. La littérature enfantine anglaise du XIXe siècle témoigne de cette réalité, ancrée dans l’histoire familiale de ses auteurs.
(04/2003)

Fessée et perversions sexuelles
Les châtiments corporels jouent un rôle important dans la genèse du sado-masochisme et de la pédophilie. Une perspective systématiquement occultée des discours moralisateurs prônant le retour aux interdits.
(02/2003)

Freud et son père
Les théories de Freud sont un reflet de ses névroses, qu’il croit universelles. Son aversion pour le comportement sexuel de son père est à l’origine du complexe d’Œdipe.
(12/2002)

Libres comme Sarkozy ?
En dépit des protestations de la gauche, les Français plébiscitent un ministre de l’Intérieur qui veut les replonger dans l’univers carcéral de leur enfance. Mise au point sur les origines inconscientes de cette stratégie répressive.
(
12/2002)

« La liberté, c’est… la prison à perpétuité ! »
Figée dans la condamnation qu’elle pose sur l’enfant, l’institution scolaire n’est pas à la hauteur de ses ambitions pédagogiques. Témoignage d’un enfer pas si lointain.
(10/2002)

L’enfance du terrorisme
Un enfant à qui ses parents répètent que sa vie ne sert à rien, qu’elle n’a aucune valeur, et qui vit quotidiennement ce déni par les coups, les humiliations et les brimades, intègre profondément la peur que ses parents ont de leur propre vie.
(09/2002)

Une histoire de fontaine : l’hypocrisie éducative au quotidien
Certains comportements parentaux, apparemment insignifiants et bien admis, méritent d’être remis en cause. Ainsi, tout semble normal dans la petite scène qui va suivre… et pourtant !
(08/2002)

Enseignement de la biologie : à l’école des maux
La biologie enseignée à l’école impose à l’enfant un conditionnement qui le prédispose à somatiser sa souffrance. À travers un enseignement axé sur le refoulement de sa sensibilité naturelle, il finit par s’identifier à une mécanique merveilleuse, mais sans âme.
(06/2002)

Comment l’adulte reproduit ses souffrances sur l’enfant
Face à l’enfant, l’adulte replonge souvent dans les tourments de sa propre histoire. Un éclairage psychohistorique pour tenter de sortir de l’engrenage.
(05/2002)

Secrets de famille : ouvrir la boîte de Pandore
Comment le silence est-il vécu par l’enfant ? Et quelles découvertes attendent celle ou celui qui se risque à briser l’omerta familiale ?
(04/2002)

La psychanalyse à l’épreuve de la réalité de l’inceste
Le complexe d’Œdipe formulé par Freud évacue presque totalement la responsabilité des adultes dans la genèse des troubles psychiques. Cette façon de considérer les choses a amené beaucoup de psychanalystes à ignorer, voire masquer les abus réels subis par les enfants.
(03/2002)

Enfants « téflon » ou parents « tupperware » ?
La métaphore de l’enfant "téflon" fait porter à l’enfant l’origine du cancer relationnel qui se développe entre générations.
(03/2002)

Dangers spécifiques des châtiments corporels
Les punitions corporelles, parce qu’elles parlent directement au corps de l’enfant ont des effets spécifiques très particuliers.
(06/2001)

La véritable histoire d’Œdipe
Le désir "sexuel" que Freud attribue à l’enfant est une projection de l’attitude perverse que ses propres parents eurent envers lui. Examinons de plus près ce dont il est question dans le mythe d’Œdipe.
(04/2001)

Violences contemporaines (1) : le discours éducatif dominant favorise le mépris des enfants
Une certaine dialectique sur l’éducation justifie la violence exercée sur l’enfant et transforme ce dernier en une "créature insuffisante et misérable".
(10/1998)

>

Haut de page

> Au Nom du Père
> Les années Bush
> et l’héritage de la
> violence éducative

> PEPS, le magazine
> de la parentalité
> positive

> Regard conscient
> à l’université d'été
> de PEPS

> Revue Regard
> conscient

> Édito No 24 :
> La femme
> offensée

> Cabinet de
> consultation
> à Genève

> Conférences

> Vidéos

> Manuscrit :
> Une enfance dans le
> Jura pendant la
> Seconde guerre

> Manuscrit :
> Le génie de l’être
> et l’interdit de voir

> Livres
>
Revue
>
Sites
> Matériel de
> distribution